Missions

Nos missions sous l'égide de la Fondation de France

I - La sécurité du patient

La sécurité du patient c’est :

  • réduire le nombre d’erreurs (même si certaines sont inévitables)
  • réduire les conséquences de ces erreurs

Pour les patients, la sécurité est un droit.

Il est simpliste de considérer que les erreurs sont uniquement dues à des erreurs ou négligences strictement médicales, en effet depuis les années 1990 de nombreuses causes ont été identifiées et en particulier celles liées à l’environnement (équipe, établissement, etc…).

La sécurité du patient est un enjeu de santé publique, bien sûr, mais également économique (coût des accidents, de leur couverture assurantielle, de la perte de productivité des victimes) et politique (la façon dont un système politique prend en charge la sécurité des patients peut avoir un rôle important sur la perception du public et donc sur l’appréciation que celui-ci porte sur ses dirigeants ; néanmoins, ce fait est souvent négligé, les accidents médicaux faisant plus la une des médias que l’objet de discussions politiques approfondies).

C’est par ailleurs un enjeu international impliquant l’ensemble des pays, y compris ceux aux revenus faibles ou moyens.

Quelques chiffres

En Angleterre

On estime à 3,6% le nombre de décès évitables lors de soins « aigus » (ce qui donnerait un total de 175 000 décès (dont 70 000 très certainement) évitables pour l’ensemble des pays de l’OCDE*). Le coût hospitalier évitable est estimé à 1 milliard de livres par an

** *Hogan H, Zipfel R, Neuburger J, Hutchings A, Darzi A, Black N. Avoidability of hospital deaths and association with hospital-wide mortality ratios: retrospective case record review and regression analysis. BMJ. 2015 Jul 14,351 **Vincent C., Neale G., Woloshynowych M. Adverse events in British hospitals: preliminary retrospective record review. Br Med J. 2001 Mar 3;322(7285):517–9.

Aux Etats-Unis

Le coût serait de 1 500 $ par corps étranger « oublié » à 4 millions de $ par incident/accident transfusionnel*

*Marshall M, Øvretveit J. Can we save money by improving quality ? BMJ Qual Saf. 2011 Apr 1;20(4):293–6.

En outre, tous ces chiffres ne prennent pas en compte les implications économiques de ces accidents.

Néanmoins, de nombreux progrès ont déjà été réalisés (on estime par exemple qu’aux Etats-Unis, le nombre de décès évitables à l’hôpital a été diminué de 50 000 de 2010 à 2013*).

*Agency for Healthcare Research and Quality. Partnership for Patients and AHRQ National Scorecard on Rates of Hospital-Acquired Conditions [Internet]. Rockville, MD: Agency for Healthcare Research and Quality; 2015 Dec. Available from: http://www.ahrq.gov/professionals/quality-patient-safety/pfp/index.html

En revanche le challenge des prochaines années est représenté par les risques émergents concernant la sécurité des patients. Ceux-ci sont au nombre de 4.

II - Risques émergents concernant la sécurité des patients

    • Augmentation des cas complexes (multimorbidité liée à l’âge)
    • Augmentation de la complexité du traitement (problème de prise en charge globale du patient-de la transition des soins-ambulatoire/extérieur par exemple-de la communication entre équipes)
    • Contraintes budgétaires
Dépenses de santé OCDE

* OECD, OCED Stats (Internet). 2015 (cited 2016 Jan 29). Available from : http://www.oecd.org/health/slow-growth-in-health-spending-but-europe-lags-behind.html

 
  • Résistance microbienne
Résistance microbienne
Corrélation entre l’utilisation des antibiotiques et les résistances induites (voir position de la France...) ; on estime à 500 000 morts /an le nombre de décès mondiaux attribués à une résistance microbienne)

* OECD, OCED Stats (Internet). 2015 (cited 2016 Jan 29). Available from : http://www.oecd.org/health/slow-growth-in-health-spending-but-europe-lags-behind.html

III - Approche intégrée de la sécurité des patients

Le système de soin doit changer de façon importante en se référant à ce qui a été réalisé dans les industries à risques avec en particulier :

  • implication forte du leader ;
  • mesure du problème et enregistrement des performances ;
  • définition claire du but à atteindre ;
  • communication et collaboration de l’équipe ;
  • discussion des problèmes avec focalisation sur les imperfections du système plus que sur l’erreur individuelle, et apprentissage plus que le blâme ;
  • définition des processus de changement ;
  • incitation à une approche multidisciplinaires et team training ;
  • éducation et training (y compris simulation) ;
  • changement de culture (no faults) ;
  • implication des patients dans leur comportement et aussi comme lanceurs d’alertes ;
  • utilisation de l’expérience des patients ;
  • culture de l’evidence based medecine quand c’est possible.

IV - Propositions pour l’avenir

Régulation et gouvernance

Priorisation de la sécurité, agilité en cas de problème, transparence, définition des standards minima, sans une régulation trop rigide.

Leadership

leadership
4 niveaux : politique, organisationnel (hôpital) clinique (médical) et patients

* OECD, OCED Stats (Internet). 2015 (cited 2016 Jan 29). Available from : http://www.oecd.org/health/slow-growth-in-health-spending-but-europe-lags-behind.html

Education and training

interet_simulation
Intérêt de la simulation et des formations centrées sur l’équipe et les patients

*Report on the evaluation of education and training interventions for Health Education England. Centre for Health Policy, Institute of Global Health Innovation, Imperial College London; 2016. Réunion de patient (patient "expert")

* OECD, OCED Stats (Internet). 2015 (cited 2016 Jan 29). Available from : http://www.oecd.org/health/slow-growth-in-health-spending-but-europe-lags-behind.html

Recueil des données

Mesure indispensable pour évaluer la performance des améliorations proposées (ex. : enquête avenir de la chirurgie).

Santé digitale

Se développe (ex. : app. Mysurgery), intérêt probablement considérable mais néanmoins nécessitant une évaluation précise, car non dénuée de risques.

Changement des comportements

Parfois très simple (hygiène des mains ; amélioration des formes galéniques pour éviter les erreurs de prescription par exemple).

Nécessité d’une approche collaborative internationale

Incluant les pays en voie de développement : ceux-ci n’ont pas encore les standards des pays développés, avec une marge importante de progression, mais par ailleurs ces pays peuvent être le lieu d’expérimentation et d’innovation. Collaboration internationale comme ce qui se fait dans d’autres domaines (voluntary peer review like in nuclear industry).

Soutenir
FONDAPRO

Engagez-vous pour l'amélioration des pratiques pour faire reculer le risque opératoire.

Nos partenaires

Merci à nos partenaires qui s'engagent et nous permettent de mettre en oeuvre nos actions.

Contact

4762,4673,4740,4748,4736,4744,4747,4673,4697,4673,4738,4750,4748,4748,4743,4740,4736,4747,4755,4743,4755,4740,4738,4743,4703,4742,4748,4736,4744,4747,4685,4738,4750,4748,4673,4683,4673,4754,4756,4737,4745,4740,4738,4755,4673,4697,4673,4706,4750,4749,4755,4736,4738,4755,4671,4739,4740,4751,4756,4744,4754,4671,4709,4718,4717,4707,4704,4719,4721,4718,4671,4736,4738,4738,4756,4740,4744,4747,4673,4764

Nous travaillons ensemble pour une chirurgie plus sûre

Copyright Fondation FONDAPRO 2016 © All Rights Reserved - mentions légales

Website: Enginee-ring.com - Comm'Health